Fondation pour le suppositoire

``

SUPPOSONS : L'art est la Science
de l'ambiguïté.

Grégoire Falque

Jamais

La Fondation c h e z b e l e t t e pour le suppositorium présente la plus vaste exposition jamais consacrée à cet objet. Exposition de l'artiste français Grégoire Falque qui, depuis les années 1974, dédie sa vie au suppositorium et à se libre introduction dans les cultures populaires du monde entier.

Le suppositorium mesure de toute chose ll n’y rien sur Terre qui ne symbolise mieux que le suppositorium, la notion d’ambiguïté.
L’ambiguïté est devenue en quelques années un vecteur important de la liberté.
Regarder l’ambiguïté, c’est regarder quelque chose qui scintille tellement, que l’œil n’arrive pas à en distinguer les contours. De cette superposition des états de toutes choses, nait le scintillement.
Mais le monde ne scintille plus. L’ambiguïté est mise à mal et disparait.
Nous sommes entrés dans un monde où nous n’avons plus de problème de choix. Un monde plat, dans lequel les montagnes d’ambiguïté ont été érodées petit à petit par le flot continue d’une standardisation mondiale amplifiée par les algorithmes, qui, ou nom de notre bien-être, nous présentent un état et un seul du monde, facilitant ainsi notre choix par l’absence de choix.
Avoir la liberté d’interpréter et de choisir l’état d’un objet qui scintille est un acte héroïque qui peut conduire à la désolation, à l’erreur à la mort. Est-il préférable de vivre dans un monde plat, où nous n’avons plus de problème de choix, où tout glisse et tout s’enchaine impeccablement sans anicroches, ou un monde vallonné d’ambiguïté, pouvant conduire à des erreurs, de difficultés de problèmes ?
Cette ambiguïté est la seule chose qu’il nous reste face aux machines, car il y a bien une seule chose que les machines ne pourront faire, c’est volontairement être ambiguë. Un algorithme gomme les ambiguïtés, il ne sait ni les reconnaitre, ni les comprendre et préfère la détruire.
Le suppositorium à un schéma idéal à ce titre. Aucun objet sur terre n'est bâti avec un tel scintillement, une telle ambiguïté. L’homme a créé ce chef d'œuvre d’ambiguïté comme pour marquer sa résistance à l’aplatissement inexorable du monde actuel.
Schéma idéal par la forme et le fond.
La forme galénique ovoïde à l’extrémité et plate à l’autre pourrait supposer un placement de bon sens dans le tréfonds, par le bout pointu, mais ceci n’est qu’une supposition.
Du fond du suppositoire, si éloigné de ce qu’il désigne, vient du verbe latin suppono, « placer dessous ».
Au geste s’est ajoutée la réflexion. Le verbe français qui en est issu, « supposer » ne s’applique plus qu’à une activité cérébrale. Supposer c’est présumer. Devant l’ambiguïté, nous ne pouvons que supposer.
Outre cela, le suppositoire véhicule un principe actif bienveillant, quand bien même nous l’avons dans le cul.
Le suppositorium est la nouvelle mesure de toute chose et le symbole de liberté, quand bien même nous l’avons dans le cul.

Interactive Links
Fullscreen Showcase
Cascading Portfolio
Portfolio Metro
Blog Metro

Suppositorium, la mesure de toutes choses

Boldlab is packed with an amazing collection practical inner page templates that are ready and waiting for your content.
Frame slider phone

It’s Time to
Blog Away

With Boldlab your new blog is bound to get noticed! You get a wide variety of stunning single post & blog list layouts.

Great Online
Store

Boldlab is WooCommerce compatible and equipped with carefully designed single product & shop page templates.

It’s True – You Don’t Need Any Coding Skills to Have a Beautiful Site.

Purchase _