Belles merdres

Suppositorium 

Une belle merde déposée au pied d’un immeuble parisien.

La langue française nourrit pleinement l’art de l’ambiguïté. Tout est possible à qui sait explorer son champ lexical.

Une belle merde est belle, même s’il s’agit d’une merde. Elle est belle par sa forme, sa couleur sa texture. Une belle merde, est en même temps immonde, par ce qu’elle provoque.
« C’est une belle merde » entendons-nous souvent.
La belle merde relève de la superposition d’état.

Histoire

« Je me suis souvent posé la question s’il était possible de faire du beau avec du laid. Une merde peut-elle être belle ? Au-delà des apparences, j’ai toujours trouvé étrange la similitude phonétique entre belle-mère et belle merde. Similitude phonétique et pour beaucoup similitude testamentaire.
Que pourrait donc bien signifier offrir une belle merde à une belle-mère ?

Les premières belles merdes que j’ai moulées, furent créées à partir d’un plâtre, créé avec cœur. Je fus très satisfait du résultat, et les trouvèrent très belles. De couleur bleu, jaune, rouge ou verte, je les considérais avec recul très belles.
Mais pour moi, une belle merde ne peut être belle que dans son environnement. A Paris, la rue a les faveurs des belles merdes.
La première belle merde fut démoulée par mes soins, et pour mon usage personnel comme épreuve d’artiste au 31 bis rue campagne première, dans le 14ème arrondissement de Paris, comme un hommage à un artiste résident, qui l’aurait mal pris, m’a-t-on dit.
Pour cela je veille à la coller proche du mur de l’immeuble. Une vraie merveille.

Véritable réussite, j’ai ouvert le service à un plus grand nombre. Depuis 2009 vous pouvez enfin offrir une véritable belle merde, à votre belle-mère, qui sera déposée au pied de l’immeuble de votre choix.

Date:
Category:

Fondation c h e z b e l e t t e
pour le Suppositoire contemporain.
77 rue amelot
75011 Paris

Renseignements et réservation :
+331 70 75 07 85